keyboard_arrow_up
Patrick Urvoy - FFK
Brève
Publié le : 26/10/2021

Championnats Méditerranéens : dernière étape avant Dubaï

Ce week-end se déroulaient les Championnats Méditerranéens à Limassol à Chypre. L'occasion pour les combattants français de refouler les tatamis en compétition officielle internationale mais surtout, de tirer les premiers enseignements de la préparation pour les Mondiaux de Dubaï.

L'adage dit que rien ne remplace la compétition. Après plusieurs stages France Karaté et une Coupe de France combats début octobre, les combattants français retrouvaient la compétition internationale après plusieurs mois d'absences. A moins d'un mois de la grande échéance de cette fin d'année 2021, la Direction Technique Nationale et les entraîneurs nationaux avaient opté pour la Chypre comme lieu de reprise avec les Championnats Méditerranéens. « C'était une compétition intéressante pour nous, même si le nombre de combats était limité, la faute à l’absence de nombreuses nations qui pour certaines étaient concernées par le championnat des Balkans, explique Yann Baillon, directeur des Equipes de France. Malgré tout, ce fut une journée utile dans le sens où des combats par équipe étaient programmés, avec une belle densité chez nos concurrents Italiens et Grecs ». Au cours d'une journée chargée où tous les sélectionnés pour Dubaï étaient sur le pont, l'essentiel ne résidait pas tant sur les résultats mais plutôt dans la progression athlètique et technique des membres de l'Equipe de France. Yann Baillon ajoute : « Nous préférons prendre notre temps et monter crescendo en vue des Championnats du Monde. Nous avons voulu tester des choses mises en place en club et lors des stages Equipe de France ».

Des équipes combats en verve

En premier lieu, les confrontations par équipes allaient être scrutées à la lettre. Dans cette logique de groupe répétée depuis plusieurs mois par la DTN, cette compétition marquait les débuts d'un nouveau groupe chez les hommes, victorieux pour leur première ensemble. « Nous avons eu un parcours très intéressant car toutes les confrontations ont été accrochées, en particulier lors de la demi-finale face aux Chypriotes, très agressifs à domicile. Durant les deux premiers tours, nous avons senti une équipe en rodage, un peu en retenue mais après ils ont su se lâcher. Finalement, ils s’imposent assez tranquillement contre les Grecs, qui avaient largement dominé les Italiens juste en demi-finale. Au-delà de la victoire, c’est vraiment l’état d’esprit qui nous a plu, avec un groupe qui est en train de naître ». Farouk Abdesselem, Lahad Cisse, Kilian Cizo, Jessie Da Costa, Logan Da Costa, Steven Da Costa et Dnylson Jacquet se cotoyent depuis plusieurs mois avec les différents stages France Karaté, cette compétition leur servira à coup sûr de référence pour un mois de novembre si important.

Tenantes du titre mondial chez les filles, l'équipe combat française entame sa préparation dans la défense de sa couronne avec une seconde place glanée à Chypre. Après avoir pris le meilleur sur les Egyptiennes en quart de finale, le quatuor composé de Alizée Agier, Léa Avazeri, Laura Sivert et Jennifer Zameto parviennent à se hisser jusqu'en finale mais chutent finalement face aux Italiennes. Après la déception de cette défaite finale, Yann Baillon voulait retenir le positif : « Nous avons testé des choses sur des placements ou des changements dans l’équipe. Nous voulions voir toutes les athlètes, surtout dans des positions inconfortables pour elles, et cela nous servira forcément pour la suite ». Avec plusieurs combats disputés, l'intégration de la nouvelle venue, Jennifer Zameto (vice-championne d'Europe espoir), se poursuit.

Patrick Urvoy - FFK

De bonne augure pour la suite chez les individuels

Parmi les compétiteurs en individuels, 9 d'entre eux participaient à ces Championnats. En effet, Steven Da Costa ressentait encore une gêne au dos après une blessure contractée 10 jours auparavant en stage. Le staff tricolore a préféré ne pas précipiter le retour du champion olympique des -67kg sur les tatamis en individuel mais l'envie était trop forte pour lui : il insistait pour apporter sa pierre à l'édifice collectif avec deux combats disputés en équipe. C'est son frère, Jessie Da Costa, qui a fait la meilleure impression chez les hommes. Il dominait très largement ses 2 premiers tours (7-3 et 9-1), gagnait sa demi-finale face à l'Italien Fiore 4-3 mais il restait juste en finale face à un autre Italien Michele Martina : « Nous n’avions aucune pression de la part des coachs sur de la performance à proprement dite, nous étions vraiment concentrés sur notre préparation, explique le représentant français en -84kg. J’ai pu travailler des choses que je travaille à l’entrainement, il faut encore s’améliorer mais dans l’ensemble c’est un bon point de repère ». En -75kg, Kilian Cizo réalisait aussi de son côté une bonne performance globale, en échouant notamment en demi-finale contre le récent vainqueur de la Premier League de Moscou, l'Italien Daniele De Vivo. « Je perds de justesse mais cela valide mes progrès, assure le pensionnaire du club de Sarcelles. C’est une bonne compétition de reprise avant Dubaï qui me permet de prendre mes marques et de voir ce qu’il reste à travailler ».

Pas de finale chez les féminines mais de nombreux enseignements à tirer tout de même avec trois Françaises qui repartent des ces Championnats avec une médaille de bronze autour du cou : Léa Avazeri en -55kg, Alizée Agier en -68kg et Nancy Garcia en +68kg. La première poursuit son adaptation à sa nouvelle catégorie en démontrant à nouveau de bonnes dispositions : « Une compétition avec des erreurs mais je suis contente de l'avoir faite, reconnaît la Marseillaise. Il me reste trois semaines de travail, notamment pour embêter mes adversaires lorsque je mène mes combats ». Après avoir cédé face à l'Italienne Semeraro en demi-finale, sa coéquipière en équipe, Alizée Agier, s'emparait également de la troisième place. « Forcément sentiment mitigé car tu t’engages toujours dans une compétition pour la remporter mais j’ai de bonnes informations pour progresser en individuel. Ensuite en équipe, nous prenons nos marques toutes ensemble, même si avec Léa et Laura nous nous connaissons déjà bien. L’intégration de Jennifer est maintenant totale avec cette compétition : nous sommes déterminées ! ».

Une dernière répétition avec la grande messe mondiale : tous les regards sont déjà tournés vers Dubaï !

Patrick Urvoy - FFK

Résultats individuel femme

  • -50kg : Niswa AHMED (5e)
  • -55kg : Léa AVAZERI (3e)
  • -61kg : Laura SIVERT (7e)
  • -68kg : Alizée AGIER (3e)
  • +68kg : Nancy GARCIA (3e)

Résultats individuel homme

  • -60kg : Enzo BERTHON (5e)
  • -75kg : Kilian CIZO (3e)
  • -84kg : Jessie DA COSTA (2e)
  • +84kg : Faadel BOUSSAG (5e)

Résultats équipes combat

  • Combat par équipe femme :
    • 2e, défaite en finale contre l'Italie
  • Combat par équipe homme :
    • 1er, victoire en finale contre la Grèce