keyboard_arrow_up
Denis Boulanger - FFK
Brève
Publié le : 22/12/2021

#LaRétro2021De... Raybak Abdesselem

« Efforts et récompense » : en 2021, Raybak Abdesselem a franchi une nouvelle étape dans sa progression. Après sa première sélection en senior, il est même parvenu à devenir Champion d’Europe espoir en Finlande en août dernier.

Le début d’année : « Reprendre ses marques »

« Au début, nous ne pouvions toujours pas nous entraîner normalement et à la longue, cette situation devenait compliquée. Il fallait s’entraîner seul chez soi mais après, nous avons eu la chance d’avoir les entraineurs nationaux (Lionel Nardy, Cécil Boulesnane, Franck Bisson et Alexandre Biamonti, NDLR) qui mettaient en place des séances par visio vu que le pôle était fermé. De mon côté, je pouvais continuer à aller dans mon club mais malgré cela, il y avait toujours cette forme d’inquiétude autour du retour à la compétition.

Les test-matchs nous ont permis justement de reprendre ses marques. Nous savions aussi que le parcours de sélection pour Porec passerait en partie par ces deux week-end donc il fallait marquer des points. Je gagne le premier et je ne termine pas très loin de remporter le deuxième. Franchement, c’était une bonne remise en jambe pour moi et c’était de bonne augure pour la suite. »

Championnats d’Europe 2021 : « Beaucoup de fierté d’être sélectionné »

« Beaucoup de fierté d’être sélectionné. En plus, j’ai la chance de vivre cela avec mon frère, même si lui était sélectionné en individuel. Je pense que c’est le rêve de chaque famille quand deux frères font le même sport, qu’ils soient dans la même équipe. Cela m’a fait beaucoup plaisir de pouvoir être avec lui et je sais que pour lui aussi c’était important d’avoir son petit frère à ses côtés. Je devais déjà être de la partie à Baku en 2020 mais les Championnats avaient dû être annulés avec le COVID donc pouvoir être présent à Porec, c’était une satisfaction, encore plus à 19 ans. Je ne participe qu’à un seul combat pendant la compétition mais il était important de le remporter car le niveau dans l’équipe était vraiment élevé. Je n’ai pas voulu me mettre la pression car je côtoie des seniors en stage et en compétitions depuis un petit moment déjà. Je m’étais bien senti et j’avais réussi à gagner mon seul combat, contre un membre de l’équipe polonaise au second tour. J’aurais aimé remporter une médaille pour ma première sélection mais malheureusement, nous ne parvenons pas à passer la Croatie en demi-finales et nous restons en finale pour le bronze contre l’Ukraine.

Ce qui est bien avec les équipes, c’est que tu es soutenu et que tu apprends plus facilement des autres. J’ai essayé d’apprendre à chaque instant pour gagner en expérience pour les prochaines échéances. Le collectif et la cohésion au sein de l’équipe te porte et je pense que ces Championnats m’ont énormément servi pour la suite de la saison et notamment les Championnats d’Europe espoir à Tampere. »

Denis Boulanger - FFK

Tampere 2021 : « Avec la manière, c’est encore mieux ! »

« Les compétitions seniors et jeunes sont toujours différentes. A Tampere, avec Younesse nous étions les plus expérimentés et nous voulions mettre les plus jeunes le plus à l’aise possible. Des Championnats d’Europe jeunes, c’est toujours un plaisir car le groupe est top, tout le monde s’entend bien avec tout le monde. Pour certains, c’est leur première à l’international donc il faut que cela reste une bonne expérience pour eux. Je n’ai pas voulu non plus forcer mon caractère mais lorsque que quelqu’un gagne, il faut que tout le monde soit heureux pour lui. Une personne qui réussit, c’est un exploit personnel certes mais c’est l’Equipe de France dans son ensemble qui gagne. De mon côté, j’ai voulu prendre cette compétition comme un vrai « kif », sans stress superflu. Je voulais m’amuser et prendre du plaisir et je savais que si c’était le cas, derrière j’allais pouvoir faire de belles choses.

Je suis propre tout le long de ma journée, j’enchaîne les bons combats même si je me fais un peu peur sur la demi-finale contre le Croate. Je rejoins la finale, comme en 2020 à Budapest où j’avais pris l’argent. Je gagne 8-0 contre le Russe Andreev et je crois que c’est la première fois que je claque ce score en finale, peu importe la compétition. En plus, c’est allé très vite, je ne m’y attendais pas du tout ! D’abord, je mets les trois premiers points mais derrière il reste 2’30 de combat, impossible de se dire que tu as déjà gagné alors tu restes concentré. Mais derrière, je continue à attaquer et j’arrive à conclure rapidement. Gagner un titre, c’est toujours bien mais alors le gagner avec la manière, c’est encore mieux ! »

Coupe de France Seniors : « Des jours avec et des jours sans »

« Après, à la rentrée 2021, nous avions été prévenus que la Coupe de France combats en senior (en octobre dernier, NDLR) serait déterminante dans les sélections pour les Championnats du monde de Dubaï. Il fallait s’imposer pour valider sa place dans l’équipe, ou au moins faire de bonnes performances sur une journée. Je décide de m’aligner en -75kg et c’est vrai que je passe totalement à côté. Dans le karaté, il y a des jours avec et des jours sans, là c’était plutôt un jour sans. Je n’étais pas assez en forme le Jour-J comparé aux autres, j’avais un régime peut-être un peu trop fort et puis voilà, la compétition était finie pour moi. Je rate ma qualification pour les individuels uniquement par ma faute mais c’est surtout pour la sélection en équipe que j’ai des regrets : c’est vraiment quelque chose que j’aurais voulu faire avec Farouk et les autres bien sûr. J’espère que cela me servira de leçon et que je serai plus performant sur les prochaines compétitions. »

Denis Boulanger - FFK

La saison 2022 : « Je pourrai défendre mon titre »

« Avec le report des Championnats d’Europe jeunes en juin 2022, beaucoup d’entre nous doivent changer de catégorie et moi, j’ai la chance d’être né deux mois plus tard (rires) ! Donc pour ma part, je pourrai défendre mon titre en République Tchèque pour ma dernière compétition chez les jeunes. Mais avant cela, les Championnats d’Europe seniors se dérouleront et je vais tout faire pour être sélectionné en individuels et en équipe avec l’Equipe de France. »